Le dédale

Modérateurs: Avatar, Animateurs

Re: Le dédale

Messagepar Pix » Sam 30 Mar 2019 21:53

-Oui oui, une base de 9000 à réévaluer en fonction de la gravité et de la durée de la mission.

*Rajoute Blake pour qu'on soit bien d'accord en écourtant au plus vite pour ne pas laisser Nauja en placer une. Il raccroche et lève la tête vers Kishi qui venait déjà de revenir.*

-J'en ai fini, on va pouvoir y aller. On va au centre-ville, c'est les Tribus qui offrent. Je vais me préparer.

*Et il partira faire une toilette rapide et se changer avant de partir en ville. Ce serait également l'occasion pour Blake de prendre des vêtements chauds, il n'était pas vraiment habitué à ces températures. Pour Kishi, l'idée serait de la faire ressembler à une petite de Republic City qu'il pourrait faire facilement passer pour sa nièce.*
J'accepte les billets de 500 euros

Fondateur et grand adorateur du Kirby Communiste !
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Pix
Fondateur
 
Messages: 2040
Inscription: Sam 29 Juin 2013 17:15

Re: Le dédale

Messagepar Krasghârn » Dim 31 Mar 2019 18:13

-Je me demande ce qui lui a pris, d'ailleurs à ce trou du cul... C'est vraiment du jour au lendemain quoi !

-Ils ont un nouveau produit, apparemment. Un excitant pour les sportifs. Selon le type que j'ai interrogé, ça fait qu'ils veulent nous sortir.

Alors pourquoi, par contre, Fian n'en avait aucune idée. Clairement, les deux produits étaient pas en concurrence, puisqu'ils avaient des effets et des cas d'utilisation extrêmement différents: dans un cas, tu voulais de meilleures perfos sportives, dans l'autre tu voulais juste te déchirer la gueule.

Donc bon.

En gros, y'avait aucune raison que le chiffre d'affaire du marché de la tise ne diminue à cause du nouveau produit, d'autant que, même le cas échéant, bah de là à plus être rentable, avec tous les alcoolos qui auraient besoin de leur dose de sky...

Bref, ça n'avait aucun sens.

-Moi non-plus, je pige pas. Mais qu'importent les raisons, on verra ça si on peux. L'important, c'est de trouer ces sacs à merde.
Avatar de l’utilisateur
Krasghârn
Fils du Flood
 
Messages: 52
Inscription: Sam 17 Juin 2017 17:16
Nom RP: Fian So

Re: Le dédale

Messagepar Kishi Tanaraq » Jeu 4 Avr 2019 22:26

Kishi suit Blake. Parce qu'après tout, c'est un citadin qui connaît mieux cette ville qu'elle.

- J'ai besoin de teinture noire pour mes cheveux. Vous savez où on peut en trouver ?

Ou comment tenter de lancer une conversation banale.
"Je ne sais pas quoi faire."
Image
Avatar de l’utilisateur
Kishi Tanaraq
Non-Flooder
 
Messages: 21
Inscription: Dim 25 Nov 2018 16:26

Re: Le dédale

Messagepar Pix » Sam 6 Avr 2019 17:23

*Blake met les mains dans les poches en réfléchissant à la question de Kishi. Dans un premier temps, il trouve l'idée de la jeune femme stupide avant de la reconsidérer. Il est vrai que sa couleur de cheveux est assez particulière et lourde de signification aux Tribus de l'eau. Il valait mieux jouer la sécurité.*

-Allons au centre-ville. Il y a des salons de beauté avec ce qu'il faut. Autant mettre le prix pour que cela fasse le plus naturel possible.

*Et puis, c'était Nauja qui payait.

Et ça, ironiquement, ça n'avait pas de prix.*
J'accepte les billets de 500 euros

Fondateur et grand adorateur du Kirby Communiste !
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Pix
Fondateur
 
Messages: 2040
Inscription: Sam 29 Juin 2013 17:15

Re: Le dédale

Messagepar Le Tribun » Jeu 11 Avr 2019 07:11

PIX / KISHI


*Ma foi, Blake, ce prolétaire, a décidément de bonnes idées.

Moi je dis, c'est un premier de cordée déguisé en prolo en fait.

Bref, Blake et Kishi peuvent quitter le quartier pourri où habite le détective pour prendre la route du centre-ville. Là, ils devraient trouver un coiffeur capable de faire une teinture correcte et naturelle à la demoiselle.

Et comme il l'a souligné, c'est gratuit. Pratique d'avoir un chèque en blanc de la part d'une dignitaire haut placée.

En plus, c'est à la mode ces temps-ci, les teintures à Republic City.*

-----------------------------------------------------------------------------------------------------


KRASSY


*La jeune femme secoue la tête.*

-Est-ce que tu crois que le Big Boss est au courant de ces conneries ?

*Le Big Boss, c'est le Kraken, bien sûr.*
Avatar de l’utilisateur
Le Tribun
Conteur
 
Messages: 1938
Inscription: Dim 30 Juin 2013 19:05

Re: Le dédale

Messagepar Krasghârn » Jeu 9 Mai 2019 09:53

Je réfléchis un instant à sa question.

-C'est trop risqué de supposer que non. On lui posera la question quand on lui livrera la tête du patron...
Avatar de l’utilisateur
Krasghârn
Fils du Flood
 
Messages: 52
Inscription: Sam 17 Juin 2017 17:16
Nom RP: Fian So

Re: Le dédale

Messagepar Le Tribun » Mer 15 Mai 2019 11:16

KRASSY


*Après quelques minutes, les gars qu'il a envoyés en caisse reviennent pour faire leur rapport.*

-Patron. Ils se sont rassemblés à l'entrepôt. Les prisonniers n'ont pas menti. Ils ont nos gars avec eux.

-On peut frapper maintenant mais les flics sont sur les dents avec le coup de ce matin. Qu'est ce que vous voulez qu'on fasse ?
Avatar de l’utilisateur
Le Tribun
Conteur
 
Messages: 1938
Inscription: Dim 30 Juin 2013 19:05

Re: Le dédale

Messagepar Krasghârn » Jeu 16 Mai 2019 12:30

Nous étions donc onze dans la pièce. Moi, mes lieutenants, et sept paires de bras. On ferait avec.

Je suppose que j'ai eu le rapport des gens qui sont allé check les autres planques secrètes ?

-Y'a qui à l'entrepôt, ils sont combien ? Le boss est là ? Et * insérer ici le nom des lieutenants, si Fian les connaît * ? Ils foutent quoi ?

Et il est quelle heure, par ailleurs ? Les téléphones existent, ou des moyens de communiquer rapidement à distance ? La suite des opérations dépendra de tout ça.
Avatar de l’utilisateur
Krasghârn
Fils du Flood
 
Messages: 52
Inscription: Sam 17 Juin 2017 17:16
Nom RP: Fian So

Re: Le dédale

Messagepar Le Tribun » Jeu 20 Juin 2019 13:55

*Effectivement, Fian reçoit le rapport de ses subordonnés. Et, au vu de ce qu'ils racontent, ils semblent s'être préparés.*

-Ils sont une grosse vingtaine. Y'en a peut-être encore à l'intérieur qu'on a pas vus. On sait pas si le boss est là. Personne ne l'a vu de ses propres yeux. Par prudence, vu qu'on a vu sa voiture, il faut sans doute le compter parmi les présents. On a vu deux de ses lieutenants patrouiller avec des équipes autour du hangar. Ils sont en alerte.

*Il est seize heures, et il y a des émetteurs radio portables et des téléphones fixes (technologie des années 20).
Avatar de l’utilisateur
Le Tribun
Conteur
 
Messages: 1938
Inscription: Dim 30 Juin 2013 19:05

Re: Le dédale

Messagepar Krasghârn » Sam 22 Juin 2019 20:05

Bon, l'heure était aux plans. Il fallait garder la tête froide, et établir une timeline des opérations à venir. Faire le mort et temporiser ? Attendre, passivement, une ouverture qui ne se présenterait sans doute jamais ? Ce n'était pas le genre de Fian.

Dans son fauteuil, Fian réfléchissait.

Il disposait de 22 bras. Ses trois lieutenants et sept sous-fifres étaient dans la pièce.

-Vous êtes des maîtres, vous ?

Après avoir eu l'inventaire des bendings présents, il continuera.

-Dans tous les cas, vous allez vouloir vous équiper. On va sortir, probablement pour tuer. Ma, Sina, Siraak, venez.

Je leur fis signe de me suivre à la seule table de la planque, nous discuterions du plan à l'écart tandis que les subordonnés seraient en train de choisir leurs armes. Après tout, ils étaient venu ce matin pour une bataille rangée, ils avaient sûrement tout ce qu'ils voulaient sous la main.

-Les gars qu'il a en otage, c'est des gars à nous. Contrairement à lui, nous, on laisse pas les nôtres derrière. Ils ont décidé de bosser pour nous, on les laisse pas tomber.

Mais on va être d'accord, on va pas pouvoir les prendre à onze contre vingt, trente, quarante ? Mais si l'autre sac à merde est là, on va pouvoir négocier. Le problème, c'qu'on a pour le moment pas de monnaie d'échange. C'pas grave, on va en choper une, deux même.

Ils sont nombreux à nous attendre, ils se préparent à se défendre. Ils attendent qu'on vienne les chercher pour nous finir. On va aller les chercher, mais pas là où ils pensent.

D'abord, on va leur envoyer un messager.


Un gosse du quartier fera l'affaire. En échange d'une pièce, ces gamins étaient prêts à tout. Il était fréquent de les utiliser comme postiers. Neutres, encore en dehors de tous les trafics, et intouchables par la police, ils étaient parfaits pour ce genre de tâche.

-On va lui dire que je vais venir discuter ce soir, avant la tombée de la nuit.

Ce qui devrait leur laisser environ cinq heures.

-Entre temps, on fait une descente sur l'un de leurs QGs, idéalement le delbor.

Fian parlait bien évidemment de la maison de joie qui servait de base principale au réseau de son ex-n+1. A l'heure qu'il était, le focus de son ancien réseau était visiblement la garde des otages et la protection de leur boss et de leur remise à locomotives. Qu'il en soit ainsi, une autre ouverture n'aurait jamais lieu.

-Si on arrive à le tenir un minimum, y'aura moyen d'y trouver un max d'infos pertinentes quant aux plans et aux affaires du boss. Avec un peu de chance, si un des lieutenants est là, on en profite pour faire un otage qui compte pour lui. Pas comme sa piétaille dont il a rien à branler.

Je désignai du menton les cinq cadavres entreposés dans le hall.

-D'autant qu'on peut tout cramer en trente secondes s'il fait le malin.

Son regard se posa cette fois sur une caisse de bouteilles posée derrière Siraak.

-Faut pas se leurrer, il a une bonne part de ses gars avec lui mais le QG risque de pas être facile à prendre. J'en ai conscience. Mais il nous faut frapper maintenant, ou se cacher pour toujours. Si je vais pas discuter avec lui, nos gars sont foutus. Si j'y vais sans rien de mon côté pour peser dans les négos, chuis mort au premier pas que je fais à découvert. On est pas assez pour frapper plusieurs points, mais à nous-quatre, et eux, on a moyen de faire un truc.

On tempo le temps de prendre le QG, j'me pointe pour négocier, je récupère nos gars. Va falloir s'arranger pour faire ça discrètement et rapidement. Si on peut ne pas alerter toute la ville, en particulier lui, avant qu'on soit prêts, ça sera bien. Faudra couper les câbles de tel du bâtiment en amont, et péter les antennes si y'en a. Ca, et filer de la thune aux gosses du coin pour qu'ils se la ferment.


Fian se racle la gorge.

-Mais c'est pas tout. La vraie faiblesse du boss, c'est probablement son appart, et sa mifa. Alors non, j'ai pas non-plus envie de faire du mal à un gosse et à une femme qu'a rien n'à voir avec tout ça, et ça n'arrivera pas. Par contre, si on touche sa petite vie confortable, en dehors du taf, on le tient.

Je montais légèrement le ton de ma voix, pour que les autres puissent tous entendre.

-Nous, on est là jour et nuit. Le Dédale, le trafic, la guerre, c'est tout ce qu'on connaît. On a pas un petit bouton "Stop" pour s'en sortir, genre, quelques minutes par jour. Nan. C'est ça ou crever de faim, inlassablement, jusqu'à ce qu'on crève. Lui, quand il en a marre, il rentre chez lui, loin de tout ça. Il se pose dans son divan, tranquille, il boit le café en se demandant à quel gala il va pouvoir assister ce soir. Bah on va lui faire comprendre qui on est. On va lui faire comprendre que y'a pas de weekend ou de congé payé quand tu nous fais la guerre. Jour, nuit, été, hiver, tu nous mets pas de côté en sortant du quartier.

Je repris un ton plus bas.

-L'un d'entre nous se planquera pas loin, côté centre-ville. Il prendra en filature le boss quand il rentrera. Ca devrait être rapide et précipité, si tout se passe comme prévu, mais on verra sur le moment. C'est trop incertain pour faire des prédictions.

Sina, ça serait ta tâche.


L'agile maîtresse de l'eau, était la plus adapté à cette mission qui requerrait de la discrétion, de la vivacité, et de l'acharnement.

-Siraak, tu serais au QG, à sécuriser tout ça, et à cramer au besoin. C'toi qui tiendra le couteau sous leur gorge. Ma, tu serais avec moi, ou pas loin derrière pour les négociations. Tu nous sors de là si ça merde.

Clairement, le wallbender, avec son aisance à construire un couloir pour s'enfuit ou ralentir l'ennemi, était celui qu'on voulait avoir pour de la protection rapprochée.

-Le plan va a tout le monde ? Des réserves ?

Après tout, j'avais pas rassemblé mes lieutenants pour leur dire ce qu'ils avaient à faire; leur apport était des plus cruciaux, ils étaient les plus hauts cadres du réseau, et par là, les décisions leur appartenaient autant qu'à moi.
Avatar de l’utilisateur
Krasghârn
Fils du Flood
 
Messages: 52
Inscription: Sam 17 Juin 2017 17:16
Nom RP: Fian So

PrécédenteSuivante

Retourner vers Republic City

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité