La Falaise

Modérateurs: Avatar, Animateurs

Re: La Falaise

Messagepar Guru givré » Mar 3 Juil 2012 14:51

BOBY

Dans le tumulte du massacre, un gringalet qui prend les escaliers passe presque inaperçu.

Presque.

Dans une chambre juste en face des escaliers, la porte ouverte permit au jeune fils de l'eau d'entrapercevoir un combat. Il y avait un homme en noir qui se battait avec un soldat de la garnison, venu vraisemblablement prendre un peu de repos. Il se battait avec férocité, mais ce ne fut pas suffisant. Il n'avait pas la volonté de tuer contrairement à son adversaire qui l'acheva en enfonçant sa lame dans son épaule, atteignant ainsi le cœur.
Retirant son arme, il se rend compte de la présence de ce spectateur et s'élance vers lui.

Plusieurs options s'offre ainsi au jeune homme. Il y a deux portes de chambre sur sa droite, et le début d'un couloir au-delà de ces deux portes mais il a peu de temps pour se décider de s'y engager avant que l'assassin ne s'occupe de lui. Et enfin, il y a le lustre suspendu au plafond dont il est séparé par un garde-corps qui l'empêche de faire une méchante chute et de rejoindre le rez-de-chaussée d'où il vient. D'un autre côté, derrière le lustre, il y a un soupirail.
Avatar de l’utilisateur
Guru givré
Conteur
 
Messages: 1220
Inscription: Dim 30 Juin 2013 19:08

Re: La Falaise

Messagepar BobyTheFirst » Jeu 5 Juil 2012 17:30

Le tueur regardait Boby, l'arme à la main, avançant d'une démarche assurée ...

Le jeune maître n'eut que quelques instants pour se décider : escaladant le garde-corps, il sauta les bras tendu vers le lustre et s'y accrocha. Le plafond fit un craquement inquiétant mais le lustre tenu au grand soulagement de Boby, qui se balança alors le plus près possible du soupirail, puis lâcha, une fois de plus les bras tendu vers sa dernière chance de sortie, qui lui sembla tout d'un coup particulièrement étroit.
BobyTheFirst
 

Re: La Falaise

Messagepar Guru givré » Jeu 5 Juil 2012 21:04

BOBY

Ton bras tend vers le soupirail, ta liberté et ta sécurité sont à portée de main mais non ! La gravité, cette salope sans cœur, t'entraîne inexorablement vers le bas. Mais ton élan font que tu passes à travers la fenêtre, tu prends plusieurs coupures et quelques contusions.

C'est la nuit à l'extérieur et un attroupement a commencé à se former en entendant les bruits venant de l'auberge. La garde, menée par des Manteaux Blancs, arrive juste au moment où tu atterris à l'extérieur. Tu es donc soulevé par deux soldats et mis à l'écart pendant que les Manteaux Blancs pénètrent l'auberge pour régler la situation.

-Est-ce que vous avez vu ce qui s'est passé ? te demande le soldat qui vérifie si tu es en un seul morceau.
Avatar de l’utilisateur
Guru givré
Conteur
 
Messages: 1220
Inscription: Dim 30 Juin 2013 19:08

Re: La Falaise

Messagepar BobyTheFirst » Jeu 5 Juil 2012 23:07

Les deux hommes qui l'avaient mis à l'écart étaient des soldats sans aucun doute, Boby avait déjà vu cet uniforme caractéristique de la police du Pôle Sud plusieurs fois lors de son arrivée au Port de la Lune.

"- En effet, vu et senti , répondis le jeune maître au soldat à sa gauche tout en tâtant une de ses jambes blessées, et eux, qui sont-ils ? Demanda Boby en désignant de la tête un des Manteaux Blancs qui rentrait dans l'auberge.

-Des maîtres j'espère, sinon ils vont rejoindre les cadavres", continua le jeune homme sans laisser le temps aux soldats de répondre à sa question.
BobyTheFirst
 

Re: La Falaise

Messagepar Guru givré » Ven 6 Juil 2012 09:31

BOBY


Auscultant ta blessure, le soldat utilise de l'eau et se met à te soigner.En demandant si les soldats étaient des maîtres, le soigneur ne put que rire.

-Pas besoin d'être un maître pour vaincre son adversaire, t'as encore beaucoup à apprendre, petit. Ce sont des Manteaux Blancs, l'élite de notre armée. Les meilleurs.

Un cordon de sécurité avait établi autour de l'établissement mais déjà une foule de badauds attirés par une curiosité morbide se pressait pour savoir de quoi il en retournait.

--------------------------------------------


A l'intérieur, les combats faisaient rage. Les hommes en noir étaient neuf à l'origine. Trois étaient congelés, un était mort, deux autres tentaient de s'enfuir et les autres continuaient de combattre. Manteau blanc contre livrée noire.

-Nilaq ! Il faut partir ! D'autres vont arriver et nous serons fait comme des rats !
-L’Épuration demande des sacrifices, couard !
-Si on se fait tuer bêtement, tu ne pourras pas y participer ! Le choix te revient.


La femme en noire, qui semblait être la tête pensante, grinça des dents avant d'émettre un sifflement strident. Des fumigènes fusèrent et leur offrit une couverture pour s'en aller. Elle avait épuré mais son contentement était entachée par cette fuite. Mais ce n'était pas grave, cela avait commencé. Et rien ne pourrait l'arrêter.

Qui pourrait arrêter une vague déferlante ?

--------------------------------------------


BOBY

Après t'avoir apporté les premiers soins, tu es emmené dans la Maison de Guérison où on te recoud avec application avec pour ordre de te reposer pendant plusieurs jours. Le chef de la division des Manteaux Blancs qui est intervenu vient te voir.

-Bonjour, j'espère que notre unique rescapé se porte bien ? J'aimerai, si tu le veux bien, te poser quelques questions sur ce qui s'est passé l'autre soir à l'auberge. Malheureusement, tu es le seul survivant. La seule personne que nous avons pu sauver est morte de ses blessures ce matin.
Avatar de l’utilisateur
Guru givré
Conteur
 
Messages: 1220
Inscription: Dim 30 Juin 2013 19:08

Re: La Falaise

Messagepar BobyTheFirst » Ven 6 Juil 2012 11:43

Le chef de la division des Manteaux Blancs semblait désirer que Boby lui fasse un résumé des évènements de l'auberge, mais celui-ci ne prêtait qu'une attention limitée à ses questions.

Le jeune homme regardait une des cicatrices de sa main gauche, qui selon un guérisseur, devrait finir par disparaître après quelques semaines.

Le chef de division gardait le silence. Boby décida de parler et commença lentement :

"- Qui étaient ces hommes ? Et puis pardonnez-moi, mais qui êtes-vous ? Vous avez vaincu ces encagoulés d'une façon plutôt surprenante, les Manteaux Blancs c'est ça ?

Le jeune maître regardait l'homme, attendant des réponses.
BobyTheFirst
 

Re: La Falaise

Messagepar Guru givré » Dim 8 Juil 2012 15:36

BOBY

L'officier n'apprécie pas du tout le ton que tu emploies.

-M. Boby Yuistar, que les choses soient bien claires. C'est moi qui pose les questions et vous qui y répondez. Non l'inverse. Nous sommes les Manteaux Blancs, l'élite de l'armée du Pôle Sud, et nous assurons la sécurité du territoire. Et si vous souhaitez vite retourner à votre visite touristique de notre beau pays, je vous conseillerai -vivement- de coopérer. J'espère avoir été clair et que vous ne protesterez pas vainement en me posant de nouvelles questions qui me feront perdre de mon temps précieux.

Que s'est-il passé dans l'Auberge du Phoque fumé ?
Avatar de l’utilisateur
Guru givré
Conteur
 
Messages: 1220
Inscription: Dim 30 Juin 2013 19:08

Re: La Falaise

Messagepar BobyTheFirst » Dim 8 Juil 2012 16:47

L'officier ne semblait plus vraiment bienveillant, si ce n'était en colère. Boby était étonné que l'homme eut connu son nom ainsi que les raisons de sa venue, mais après tout, ils avaient surement fouillé ses affaires où bien s'étaient renseignés autrement, ils étaient l'élite de l'armée du Pôle Sud, pour reprendre ses dires.

Après réflexion, le Manteau Blanc pouvait en effet gêner son séjour, le jeune maître choisit donc de reprendre plus respectueusement :

"- Tout d'abord je vous prie de m'excuser si je vous ait semblé insolent, comme vous le savez je viens de loin et je n'ai pas l'habitude de traiter avec la police ou l'armée.

Le garçon du nord marqua une pause et reprit :

- Ensuite, je vous remercie de m'avoir aidé à l'auberge, sans vous, ces hommes en noirs n'auraient sans doute pas hésité à sortir me tuer à même dans la rue. Concernant les questions que je vous ai posé, je n'avais pas le droit de vous demander votre identité, vous m'avez sauvé, cela aurait du me suffire, une nouvelle fois je vous présente mes excuses.
Je maintiens cependant ma question sur l'identité de ces meurtriers et j'ajoute la demande de connaître leurs motivations, si vous le permettez. Je n'exige rien de vous, je vous suis redevable et j'apporterais ma collaboration à votre enquête par le récit de ce que je sais avec joie, j'aimerais seulement comprendre pourquoi et à cause de qui tant de gens on perdu la vie, de même que j'ai failli la laisser également dans cette auberge
."


Boby se redressa avec peine, le dos douloureux.
BobyTheFirst
 

Re: La Falaise

Messagepar Guru givré » Mer 11 Juil 2012 11:53

BOBY

Bras croisés, l'officier commençait visiblement à s'impatienter. Ce citoyen du nord n'avait pas bien compris. Il ne suffisait pas de diluer son discours d'un "Sil vous plaît, missié" pour obtenir une réponse. Et il n'avait toujours pas la sienne. Les dernières semaines ont été rudes et le chef Nauja n'apprécierait pas -du tout- qu'il manque l'interrogatoire du rescapé dans son rapport, en trois exemplaires. Il se rendit à l'évidence qu'il devait se montrer conciliant, et patient.
Il prit une courte respiration et lui répondit :

-Ceux qui ont massacré la quasi-intégralité de la clientèle du Phoque Fumé se font appeler les "Sourciers". Leurs objectifs demeurent assez vague et nous ignorons l'étendue de leur mouvement. Cependant, une chose est certaine, ils tuent sans la moindre hésitation et ne laissent aucune trace. Ils sont loin d'être des amateurs. Et, à ce jour, vous êtes l'un des seuls rescapés de leurs attaques.

Il décroisa les bras et posa un poing sur sa hanche.

-Voudriez-vous bien répondre à la question que je vous ai posé en premier maintenant ? Les informations que vous nous donnerez pourraient être déterminantes pour les arrêter. Racontez-moi ce qui s'est passé. Dans les moindres détails.
Avatar de l’utilisateur
Guru givré
Conteur
 
Messages: 1220
Inscription: Dim 30 Juin 2013 19:08

Re: La Falaise

Messagepar BobyTheFirst » Mer 11 Juil 2012 17:23

L'officier sembla décider de se monter plus tolérant et lui fournit quelques réponses, mais il le deviendrait clairement moins si Boby ne répondait pas maintenant à ses questions.

Le jeune homme leva les yeux, et prit une minute pour remettre ses souvenirs en ordre puis commença :

" - Comme vous le savez certainement, je suis arrivé au Port de la Lune il y a plusieurs jour de cela, puis j'ai tenté de traversé la Toundra, cependant mon chien ours-polaire s'est échappé et j'ai donc voulu passer par la Falaise.
Je suis donc arrivé au abords de la ville et j'ai voulu passé la nuit à l'Auberge du Phoque fumé, drôle de nom d'ailleurs.
Avant d'aller me coucher j'ai voulu manger un peu, et peu après j'ai entendu du bruit à l'étage tout comme l'aubergiste. Elle est monté, puis rapidement redescendu blessée, en hurlant que son fils et son mari avaient été assassiné. Trois personnes encagoulées sont alors descendus depuis l'étage, deux hommes et une femme je crois, et se sont mis à attaquer les clients.
Rapidement, tout le monde voulut sortir de l'auberge. J'ai alors tenté de prendre discrètement les escaliers menant à l'étage, c'était plutôt réussi, jusqu'à ce que je tombe sur un autre encagoulé qui venait de tuer un homme dans une chambre. Il m'a vu et s'est approché de moi, mais ses intentions à mon égard ne m'inspirait pas vraiment confiance, j'ai alors sauté depuis le garde-corps de l'étage et me suis balancé avec le lustre puis j'ai fait une belle chute avant de traverser une fenêtre.
La suite vous la connaissez, j'ai été secouru par deux soldats, puis j'ai fini ici.
"


Boby souffla, maintenant qu'il y repensait, il ne se souvenait pas de tellement de choses que ça.

" - Excusez-moi mais vous avez-dit l'un des seuls rescapés de leurs attaques, il y en a eut d'autres ? Ailleurs qu'ici ? Non excusez moi, je m'écarte une fois de plus ... avez-vous des questions concernant certains points de mon résumé des faits ? "

Le jeune maître désirait des réponses mais pensa qu'il ne serait pas difficile de les trouver, si d'autres massacres avaient déjà eut lieu, même ces Manteaux Blancs n'avaient pas put totalement étouffer les évènements. De plus, l'officier ne paraissait guère assez patient pour perdre son temps à parloter avec un gamin comme lui.
BobyTheFirst
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Les Tribus de l'Eau - Pôle Sud

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité