Page 101 sur 110

Re: La Citadelle

MessagePosté: Jeu 3 Mai 2018 07:50
par Iluq
*Mes salutations formelles semblent amuser mon chef qui m'invite à me détendre.*

-Allez, Tikaani, tu peux te détendre maintenant !

*Fait Haka en me donnant une tape dans le dos. Les autres membres de mon équipe s'approchent alors et font quelques remarques.*

-Belle recrue, Cheffe !

-Il a vraiment la gueule d'un Loup-Garou, pas de doute là-dessus !

-Par les Esprits ! Que t'es grand ! Tu fais quelle taille ? Ils font comment pour trouver des vêtements qui te vont ?

-Ouais, c'est clair qu'on sera plus discrets avec un type comme toi avec nous !

-Hé, ils l'attaqueront en premier !

-C'est naturel les dents ?

-Il a l'air fort ! J'aimerais voir ce qu'il vaut en combat sans maîtrise, tiens !


Je ne m'attendais clairement pas à ça. Enfin, si, je m'attendais à ce qu'ils fassent des remarques sur mon physique, comme tout le monde, mais je dois avouer que j'avais une image nettement plus formelle des militaires qui étaient arrivés à monter jusqu'à ce rang-là. Cependant, je me rends compte que bien peu maîtrisent l'eau. Ils semblent en effet davantage spécialisés dans les armes et les arts martiaux.

Les présentations terminées, Haka frappe dans ses mains et conclut.*

-On va t'apprendre à te battre en synchronisation avec nous. On a une technique de combat un peu particulière. C'est précisément pour cette raison que j'ai voulu te recruter.

*Elle sourit un peu cruellement, comme une louve.*

-Tu vas faire des merveilles dans notre meute.

*Je souris maladroitement et demande.*

-Et c'est quoi votre façon de vous battre ?

*Je m'attends au pire.*

Re: La Citadelle

MessagePosté: Dim 6 Mai 2018 19:42
par Guru givré
DRAGONFLY


*Le gamin relève la tête et fixe Koruk en plissant les yeux.*

-Bah, tout de suite, non ?

----------------------------------------------------------------------------------------


ILUQ


*Haka sourit, croise les bras, et fixe Iluq d'un air malicieux.*

-Vraiment ? Tu ne vois pas ?

Re: La Citadelle

MessagePosté: Jeu 10 Mai 2018 15:37
par dragOnfly
*Koruk se reprend*

- Non, pas maintenant, Aruk. Tes émotions sont encore trop présentes. Notre enseignement nécessite la plus grande maîtrise de soi. Reviens demain pour que je te parle de l'idéologie du Groupe. J'aurais dû commencer par là mais j'ai préféré t'enseigner les bases de l'art de guérir. J'ai commis une erreur et je m'en excuse.

*Le vieil homme regarde son plat qui cuit et sans en détourner les yeux : *

- Veux-tu partager mon repas ce soir ? c'est un plat typique de notre tribu : du poisson-étoile aux kwakolines en papillote de torpahlgue. Recette ancestrale, t'en mangeras pas souvent du pareil.

*Koruk ne comprend même pas lui-même pourquoi il vient de prononcer ces mots. Le sentiment de prendre soin de quelqu'un, de posséder une famille ou de convivialité lui manqueraient-ils ?*

Re: La Citadelle

MessagePosté: Lun 21 Mai 2018 19:35
par Iluq
*Je me gratte le crâne en souriant d'un air gêné.*

-Heu... Non, on ne m'a rien dit à ce sujet...

Re: La Citadelle

MessagePosté: Dim 27 Mai 2018 14:48
par Guru givré
DRAGONFLY


*Arruk secoue la tête.*

-Désolé, mais je vais me passer de manger quoi que ce soit que vous me proposerez avant un moment, merci.

*Il se lève.*

-Si vous n'avez rien à m'apprendre pour le moment, il faudrait mieux que je rentre chez moi.

-----------------------------------------------------------------------------------------


ILUQ


*Haka affiche un air déçu.*

-C'est les lames d'eau et les piques de glace. On m'a dit que tu étais très doué pour faire ces techniques très efficaces.

*Elle cale ses poings sur ses hanches.*

-Nous sommes une équipe de nettoyeurs. On fait le ménage qu'on nous demande de faire.

*Derrière elle, les autres soldats inclinent la tête pour appuyer son propos.*

Re: La Citadelle

MessagePosté: Lun 28 Mai 2018 21:01
par dragOnfly
*Koruk se reprend ... serait-il ... déçu ? Non, il ne peut pas avoir proposé ça au gamin, il est soulagé*

- Tu sais pas ce que tu rates ... à demain, Aruk.

Re: La Citadelle

MessagePosté: Mer 30 Mai 2018 10:43
par Iluq
*Je joints les mains et je me tapote les articulations avec nervosité. J'ai peur de comprendre.*

-Et, en quoi ça consiste exactement ? J'ai une idée, mais je ne voudrais pas qu'il y ait de malentendus entre nous.

Re: La Citadelle

MessagePosté: Jeu 14 Juin 2018 17:51
par Guru givré
DRAGONFLY


*Arruk prend ses affaires et part sans demander son reste.

Koruk est seul et libre de faire ce qu'il veut.*

--------------------------------------------------------------------------------------------


ILUQ


*Haka hausse les sourcils.*

-T'es sérieux le louveteau ?

*Elle se tourne rapidement vers les autres, les examine, et revient vers Iluq.*

-On élimine les gens qui menacent notre pays.

*Voilà, froid et implacable.*

Re: La Citadelle

MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 07:20
par Iluq
*Je me caresse la nuque, gêné.*

-Je vois... Ça a le mérite d'être clair.

*Je tente de me relâcher mais c'est difficile.*

-On nous a déjà confié notre prochaine mission, Cheffe ?

Re: La Citadelle

MessagePosté: Sam 16 Juin 2018 22:45
par dragOnfly
*Koruk regarde son élève partir, une lueur de fierté dans les yeux*

*Il retourne à sa marmite, mélange son repas perdu dans ses pensées Il ne sait d'ailleurs pas s'il remue sa tambouille ou sa mémoire.*

*Il repense à sa femme, celle qu'il a aimée, qui l'a aimé, qui la brisé, qu'il a brisée.*

*Une larme tombe dans sa casserole, il ne la remarque pas. Cette larme est pleine d'amertume, toute l'amertume d'une vie, d'une haine, de remords peut-être un peu aussi.*

*Koruk émerge, comme un cachalot ancestral retrouve la surface, il se met à table, se sert dans son plus beau bol de bois une de ses papillotes. Il se réjouit en portant à sa bouche une cuillère de la divine recette. Au moment où la nourriture touche sa langue, elle a la texture et le goût de la terre. Koruk recrache en hâte sa bouchée dans son bol, jette le reste de sa préparation dans son trou d'évacuation des déchets.*

*Il part dormir d'un sommeil lourd et sans rêve*


Les pirogues s'en vont,
les pirogues s'en viennent,
et mes souvenirs deviennent
ce que les vieux en font.

(Jacques Brel - Les Marquises)